A partir du 19 septembre 2020, sur les terres d’Arthur Rimbaud et à travers un parti-pris délibérément artistique et littéraire, les musées de Charleville-Mézières proposent une double exposition dans le cadre de la commémoration du 150ème anniversaire de la guerre de 1870. Outre le célèbre sonnet du « Dormeur du Val », de nombreux écrits moins connus et parfois récemment redécouverts témoignent de ce premier conflit moderne.

Au musée Arthur Rimbaud, « 1870 – Chant de guerre » propose de retracer les événements de la guerre, du siège de Paris et de la Commune vus par Arthur Rimbaud, qui a suivi les faits avec passion, affirmant ses prises de position poétiques comme politiques.

Au musée de l’Ardenne, « 1870 – Hérauts de guerre » livre la vision de la guerre au prisme des écrivains, des peintres et sculpteurs de l’époque (Detaille, De Neuville, Croisy, Boutigny, Princeteau, Merlette, Bloch, Grolleron). Parmi les auteurs, Guy de Maupassant, Émile Zola, Victor Hugo, Alphonse Daudet, Paul Déroulède et bien d’autres ont retranscrit leur version de cette guerre, déconstruisant l’image de l’épopée glorieuse et retraçant plutôt la souffrance des civils et la genèse d’une défaite militaire.