Les musées, même fermés, ne sont pas disparus ! Nous ne vous proposons pas de visite virtuelle de nos expositions, car il sera encore temps de les découvrir en réalité après cette période d’épidémie… En revanche, pendant le confinement, suivez notre feuilleton journalier, « Les Fantômes des musées » ! Vous y saisirez quelques clés de compréhension de nos expositions, tout en suivant la piste de l’étrange malédiction qui a fait fermer les portes de nos précieux établissements !

[LES FANTÔMES DES MUSÉES #01] Même si l’idée se profilait, la nouvelle tomba brusquement un samedi soir : les musées devaient fermer leurs portes, et ce, pour la protection même de leurs visiteurs… Quelle malédiction planait donc dans leurs salles pour qu’on doive les condamner? L’un des musées abritait justement une exposition temporaire jamais ouverte au public, au titre comme une mise en abîme énigmatique : « À la recherche du musée disparu » – en hommage à un autre musée, celui-ci irrémédiablement perdu, dévasté par les bombes et le feu. #Culturecheznous#Museumsandchill#Museumfromhome

[LES FANTÔMES DES MUSÉES #02] Cela ne fait pas de doute : de nombreux fantômes peuplent le musée disparu. De cet énigmatique établissement subsistent en fait bien peu de traces, à peine un souvenir. Les hommes et les femmes qui l’ont bâti se sont effacés ; les collections hétéroclites qui le constituaient ont été pulvérisées par le fléau d’une autre guerre. Qu’est-ce qu’un musée? Est-il encore musée s’il est fermé? et s’il est détruit? Est-ce là l’origine du sort qui, 80 ans après les faits, devait à nouveau frapper de fermeture les musées de la paisible cité de Charleville-Mézières? #Culturecheznous#Museumsandchill#Museumfromhome

[LES FANTÔMES DES MUSÉES #03] Pendant ce temps, dans une maison désertée momentanément, mais où rôde invariablement l’esprit d’un génie poétique parti ailleurs, de grandes toiles colorées, se détachant des papiers peints mis à nu et ternis par le temps, continuent d’offrir leur poésie à des spectateurs absents. Quelle rédemption attendre d’un rebelle devenu idole consacrée? L’arrivée du fléau en plein milieu du Printemps des Poètes, interrompant brutalement les réjouissances programmées, semblait indiquer une volonté maligne de contrecarrer la force de la poésie comme remède à la mélancolie. Peut-être fallait-il chercher par là les pistes d’évasion? #Culturecheznous#Museumsandchill#Museumfromhome